Ma démarche « P » confronte scènes réelles et imaginaires associées à la banlieue. Elle est à la fois analytique, documentaire et artistique.  Mon objectif est d’arriver à faire de la photographie un vecteur de lien social là où la matière s’y prête car elle y est encore brute. La photo synthétise le monde en une image qui le rend à la portée de tous ceux qui s’y intéressent. Autant en faire une richesse partagée. La photographie documente ma vie. Elle est l’une de mes passions, une philosophie et une de mes raisons d’être.

Depuis 2016, je suis membre du collectif L’oeil Flingué.