LE COLLECTIF L’OEIL FLINGUÉ

Issus des quartiers populaires, nous connaissons la rue par cœur. Nous refusons que l’on nous attribue cette étiquette de « photographes de cité » car notre boulot va bien au-delà et sommes conscient des risques qui vont avec. Nous sommes des électrons libres, c’est surtout la simplicité qui nous unit. L’ ère que l’humanité traverse nous pousse à être de plus en plus individualistes mais nous avons bien compris que l’union fait la force. Et si la photographie était une invitation à revenir à l’essentiel ? À s’ouvrir d’avantage aux autres ?